la perle rare

Publié le par Nuts

      Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est que ce bistrot ne paye pas de mine. Enseigne hérissée de pics anti-pigeons, entrailles ténébreuses. Après avoir franchi  le seuil, on se croit d'abord seul, accompagné seulement par le chant de l'oiseau dans sa cage. Près de la fenêtre roupille un chat monstrueux. Un couplet de P.Perret me traverse l'esprit ("il s'agit d'un boui-boui bien crado..."). Un instant plus tard apparaît celle qui préside aux destinées de l'établissement. Une tôlière de 90 piges passés, à deux pas du Palais de la Femme, ça ne s'invente pas. A quatre pattes derrière son comptoir, elle pourchassait sa carte d'identité. Peste contre sa défunte mémoire. Déconseille au client de viellir. Est-ce qu'on peut avoir une bière ? Bonne pioche: ici, pas de machine à café. Vedette en bouteille, la grande, celle à 4€50. Madame Paulo garde un carton d'Heineken, des fois que des non-habitués se perdraient dans le coin. Dans cet antre à la déco hétéroclite (y'a pas deux tabourets identiques, évidement) la patronne se déplace avec lenteur jusqu'au frigo et revient pour extraire un décapsuleur de sous une pile de pubs Damart. Derrière elle on aperçoit un graffiti sur papier, cadeau dédicacé d'un de ses clients qui lui a fait promettre de ne pas le revendre. C'est qu'en 46 ans de bons et loyaux services, elle en a vu du monde. Et si elle ferme tous les jours à 2h du mat', c'est qu'elle les aime, ses clients! Y'en a même un qui, de son vivant, lui a remis une photo qu'il avait prise lui-même de son pote Georges Brassens, pipe au bec. Là encore, consigne expresse de la garder. Parce que c'est un au-then-tique. Et comme chante Pierrot : 

"Mais l'endroit est tellement sympathique

Qu'y a bientôt l'tout-Paris qui rapplique

Un p'tit peu déçu d'pas être invité

Ni filmé par les actualités..."

 

La perle rare, on vous dit.  perle_rare.jpg

Commenter cet article

Ecureuil 02/08/2012 14:27


Super Texte. Le dessin ne dis pas grand chose hélas. Quelques indices pour trouver l'établissement dans Paris?


Et si tu venais prendre un mi-temps à Genève, tu aurais le temps de croquer tout les cafés de "la Perle du Léman"...